Le processus d’approche d’une fille est assez simple.

Tout ce que tu as à faire, c’est de t’approcher d’elle et de lui dire « Salut ».

Mais le problème est que c’est beaucoup plus facile dit que fait.

C’est à cause de l’esprit mental qui se passe dans ta tête avant que tu ne l’approches.

Et ceci « Mindfuck est ce qui fait qu’approcher des filles est probablement l’étape la plus difficile à surmonter dans le processus de rencontre.

J’ai raison ?

Et pire encore, même si vous souffrez d’anxiété sociale ou si vous tombez dans la catégorie des timides-introvertis comme moi.

Si c’est le cas, le simple fait de parler à de nouvelles personnes est en soi une activité qui induit la peur….sans parler de parler à des femmes sexy.

Quand tu vois une fille que tu veux approcher, tu trouves des excuses minables comme :

« On dirait qu’elle ne veut pas être embêtée… »
« Elle a probablement un petit ami… »
« Elle va me rejeter… Je ne veux pas me ridiculiser devant mes amis »

C’est comme être traîné sous l’eau avec une ancre attachée à la jambe.

Tenu en captivité par votre anxiété et vos insécurités, qui vous empêchent de rencontrer la fille de vos rêves.

Oui, vous pouvez apprendre des routines fixes et des lignes préplanifiées pour aider à briser la glace, MAIS à moins que vous ne nettoyiez d’abord votre esprit anxieux…

…tu es un homme mort qui marche.

Et je te dis ça d’après mon expérience de casse-couilles.

Les femmes ont un sixième sens pour cette merde. Ils sentent la peur comme un requin affamé… Mais contrairement à un requin, ils ne mordent pas.

Dans ce billet, vous découvrirez donc un simple hack de l’esprit qui fera tomber votre anxiété d’approche dans l’oubli.

Une fois connecté à votre cerveau, vous trouverez que les filles qui s’approchent sont du gâteau.

Alors tout d’abord, laissez-moi vous poser une question.

Chaque fois que vous rencontrez une nouvelle personne, oubliez-vous souvent son nom presque immédiatement après vous être présenté ?

Si la réponse est  » Oui « , ce n’est pas nécessairement parce que vous êtes incapable de vous souvenir des noms…

C’est souvent parce que vous êtes trop concentré à faire une bonne première impression….que vous oubliez de vraiment écouter !

En gros, tu te « fous » de ce que l’autre personne pense de toi.

Ne me citez pas là-dessus, je ne suis pas psychologue.

Mais je pense que c’est la raison sous-jacente pourquoi.

J’ai récemment exploré ce concept après avoir lu le New York Times Bestseller de Mark Manson, The Subtle Art of Not Giving a F*ck.

Je suis sûr que vous en avez entendu parler.

Ce livre a résonné en moi, et m’a ensuite inspiré pour écrire cet article.

Parce que beaucoup de matériel de Mark peut être directement appliqué à l’approche et à la rencontre des femmes.

Voici quelques extraits de son livre.

« Ne pas s’en faire, c’est être à l’aise avec le fait d’être différent et de se soucier de quelque chose de plus important que l’adversité. »

« Si tu te retrouves à donner constamment trop de f*ck sur des trucs triviaux qui te dérangent, il y a des chances que tu n’aies pas grand chose dans ta vie à donner à un f*ck légitime »

« La clé d’une bonne vie, ce n’est pas d’en donner plus, c’est d’en donner moins, d’en donner seulement sur ce qui est vrai, immédiat et important. »

Alors comment cela « Je m’en fous » mentalité se rapportent à l’approche des femmes ?

Bien, tout d’abord, allons à la racine de l’anxiété d’approche.

Qu’est-ce que l’anxiété d’approche ?

L’anxiété d’approche et l’anxiété sociale sont fondamentalement la même chose.

Si nous cherchons la définition de l’anxiété sociale, c’est le « la peur de l’interaction avec d’autres personnes qui amène la conscience de soi, le sentiment d’être jugé et évalué négativement, et, par conséquent, conduit à l’évitement. »

Et l’anxiété d’approche n’est pas différente. C’est la peur du rejet (être jugé et évalué négativement)

En gros, l’anxiété d’approche provient du fait de s’inquiéter de ce qu’une fille va penser de vous.

L’inquiétude que vous aurez est l’une des suivantes :

1. Un parasite sexuel,
2. M. Ennuyeux avec zéro discussion,
3. ou juste une douleur dans le cul.

Et ce n’est que le sommet de l’iceberg…

Les gens qui vous voient discuter avec la fille doivent aussi s’inquiéter :

Les gens qui vous croisent dans la rue, la vieille dame assise sur le banc du parc en train de déguster sa glace, ou vos copains assis à côté de vous dans un bar bruyant.

Malheureusement, il n’y a jamais de moment parfait pour approcher une fille. Tu vas presque toujours avoir quelqu’un en regardant ou en écoutant de près.

C’est naturel de se soucier de ce que les autres pensent de toi. Mais quand il s’agit d’approcher les filles, cela peut être extrêmement autodestructeur.

À ce stade, il vaut la peine de relire la deuxième citation de Mark Manson :

« Si tu te retrouves à donner constamment trop de f*ck sur des trucs triviaux qui te dérangent, il y a des chances que tu n’aies pas grand chose dans ta vie à donner à un f*ck légitime »

Après avoir lu le livre de Mark, je considère maintenant que cette question –  » s’inquiéter de ce que les filles que j’approche pensent de moi  » – est « trivial shit qui ne sont pas dignes d’intérêt.

Parce qu’une fois que vous voyez l’approche de l’anxiété pour ce qu’elle en fait c’est – stresser pour savoir si un étranger va vous rejeter ou non.

Tu réalises à quel point c’est idiot.

Je veux dire, devriez-vous vraiment vous soucier de ce qu’un étranger que vous avez vu il y a 2 secondes, pense de vous ? ! Absolument pas !

Ils ne signifient rien pour toi. Nada. Zéro. Alors, qu’est-ce que tu as à perdre ?

Dites ce que vous voulez, au risque de vous offenser, et soyez vous-même. N’avoir aucun filtre est très apprécié, et elle vous respectera pour ça.

Après tout, vos amis vous aiment parce que vous êtes vous. Il y a donc des chances que la fille sexy en robe rose le fasse aussi.

Une fois que vous pouvez bloquer mentalement l’anxiété des personnes qui vous jugent, vous pouvez réellement apprécier l’approche des femmes.

Exemples de ne pas donner une baise

Vous avez peut-être du mal à visualiser comment vous pouvez adopter cette mentalité.

Regardons donc quelques exemples de personnes qui ont cet état d’esprit de « ne pas en avoir rien à foutre » cloué sur un T.

D’abord il y a le type excentrique du tube habillé comme un fou :

On peut dire qu’il est à 100% satisfait d’être différent et sans doute pleinement conscient qu’il attire l’attention sur lui. Mais il est d’accord avec ça. Ça ne l’effraie pas.

Nombre total de baises données = 0

Ensuite, considérez l’épidémie d’égoïsme public ou d’instagram (indigne) de la crise alimentaire.

Pour la plupart des gens, c’est un peu gênant d’être vu en public en train de brandir un bâton d’égoïste… et à cause de cela, ils vont probablement faire un rapide tour de la pièce avant de commettre leur acte de boiterie.

Au contraire, ceux qui  » n’en ont rien à foutre  » peuvent prendre 20 selfies qui valent la peine de faire la moue, ou se lever effrontément sur une table de restaurant pour prendre la photo parfaite de leur petit-déjeuner à vue d’oiseau.

Ils détiennent cette capacité inhabituelle de bloquer mentalement tous les autres. C’est comme s’ils ne savaient pas que quelqu’un d’autre existe.

Tu dois l’admirer.

Et c’est EXACTEMENT la mentabilité que vous devez adopter lorsque vous approchez des filles !

Voyons maintenant comment ce  » changement de mentalité  » peut s’appliquer au côté méchant des filles qui s’approchent… qui se font rejeter.

Traitement des rejets

Malheureusement, le rejet est inévitable. C’est quelque chose que nous vivons tous.

Peu importe votre charme, ou la qualité de la ligne de drague à votre disposition, si une fille ne vous aime pas, c’est fini. Fin de.

Donc le rejet est quelque chose que vous devez gérer.

Et la façon dont vous devenez compétent pour approcher les filles dépend en grande partie de la façon dont vous faites face au rejet.

« Tout ce qui vaut la peine d’être vécu est gagné en surmontant l’expérience négative associée. Toute tentative d’échapper au négatif, de l’éviter, de l’étouffer ou de le faire taire, ne fait que se retourner contre lui. L’évitement de la souffrance est une forme de souffrance. » L’art subtil de ne pas se faire chier

Ce « Je m’en fous » L’état d’esprit est un brillant mécanisme d’adaptation pour surmonter l’expérience négative associée au rejet.

Parce que si vous vous en foutez un peu, vous serez capable de vous en débarrasser et de passer rapidement à la fille suivante….plutôt que de prendre chaque rejet à coeur et de le laisser gâcher votre estime de soi.

Voici une solution rapide qui fonctionne bien : supposez que chaque fille qui vous rejette est une lesbienne.

Dis-toi « ahh elle doit être lesbienne, pas étonnant qu’elle ait eu si froid »

Quelque chose d’aussi simple que cela vous aidera à garder votre ego intact 😉

Moins vous vous souciez de vous faire rejeter, mieux c’est !

Perfectionner vos compétences d’approche

 » L’amélioration de quoi que ce soit est basée sur des milliers de petits échecs, et l’ampleur de votre succès est basée sur le nombre de fois où vous avez échoué à quelque chose. Si quelqu’un est meilleur que toi dans quelque chose, c’est probablement parce qu’elle a échoué plus que toi. L’art subtil de ne pas se faire chier

Comme pour tout dans la vie, la pratique rend parfait. Et plus vous ouvrez les plateaux et parlez aux femmes, plus votre anxiété d’approche s’estompe.

Tes compétences sociales sont comme un muscle. Si vous leur donnez un bon entraînement (en allant dans les bars, en parlant aux femmes), ils deviennent plus forts….

Cependant, si vous évitez d’interagir avec les femmes et que vous cherchez refuge dans votre sous-sol, ce muscle se flétrira.

Et vous risquez d’agir comme des doigts de salade autour des femmes…

Malcolm Gladwell a dit « 10 000 heures est le nombre magique de la grandeur. » (pour maîtriser n’importe quelle compétence).

Je ne vous suggère pas de consacrer 10 000 heures à l’approche des femmes ! Mais vous avez compris le point, n’est-ce pas ?

Personne n’est aussi lisse que Ryan Gosling dans Crazy Stupid Love à leur première tentative.

Alors, allez-y, mettez les heures, et bientôt vous ne donnerez plus aucune fessée à votre anxiété d’approche 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *